La paroisse

Paroisse Sainte-Radegonde en Haut-Poitou

Le logo de la paroisse

 

 

La sainte, reine couronnée, tenant le sceptre symbole de sa royauté, le livre de la Parole, présenté par la sainte, aux pages volantes sous le souffle de l’Esprit. La croix, rappel de la relique de la Sainte Croix offerte par l’empereur de Constantinople Justin II. En arrière-fond, les avoines du célèbre miracle derrière lesquelles la sainte s’est dissimulée pour échapper aux soldats qui la poursuivaient.

 

 

Le projet pastoral

 

En chemin avec sainte Radegonde à la suite du Christ : tel est le projet dont se dote la paroisse Sainte-Radegonde en Haut-Poitou pour les 6 ans à venir.
Pourquoi un projet paroissial ?
• Donner un élan missionnaire : la joie de l’Évangile se partage !
• Porter ensemble cette mission : annoncer le Christ, à l’exemple de Sainte-Radegonde, la patronne de la paroisse.
• Définir les priorités d’action, en cohérence avec les orientations de l’Église diocésaine.
• Offrir un texte de référence pour la conduite pastorale de la paroisse avec une évaluation dans 3 ans.

Des attitudes
Des pistes

 

Notre gratitude se tourne vers celles et ceux, qui, au quotidien, rendent audible et aimable l’Evangile, par leurs gestes et leurs paroles, au service de la paroisse, des personnes, des associations et des collectivités.
Aussi, rendons grâce à Dieu : Il nous fait un cadeau. Sa confiance encourage notre responsabilité à se déployer : tu dois réveiller en toi le don de Dieu que tu as reçu quand je t’ai imposé les mains. (2ème lettre à Timothée 1, 6-14)
Un chemin :
Fruit des rencontres successives en CPP (1), sous la conduite de l’EPP (2) et du curé, des délégués pastoraux, diacres, prêtres, responsables des mouvements et des établissements scolaires privés, ce document est un acte de foi, porté dans la prière et par les sacrements.

 

 

Des attitudes

Les échanges ont permis de faire apparaître des attitudes, à partir desquelles nous voulons cheminer concrètement dans l’exercice de la charité, l’offrande de la prière et l’annonce de la foi :

Attitude de l’accueil, de la proximité et de la fraternité :
Dans les premiers jours de l’Église, les frères étaient fidèles à écouter l’enseignement des Apôtres et à vivre en communion fraternelle, à rompre le pain et à participer aux prières. (Actes des Apôtres, 2, 42-47). Radegonde, devenue reine, prend au sérieux l’appel de Luc, elle dépose sa couronne à la mort de son époux, le roi Clotaire, pour se donner entièrement aux pauvres et à sa communauté de religieuses.
La paroisse sera attentive aux femmes et aux hommes vivant des situations complexes.

 

Attitude du don de soi :
L’Évangile est une joie à offrir en cadeau. Cela est tellement présent à l’esprit de Paul, qu’il déclare : Malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile. (1 Co 9, 16-23) Sainte Radegonde, parce qu’elle a tout perdu, a une telle conscience d’avoir tout reçu, qu’elle va passer sa vie à tout redonner au service des autres.
Les communautés locales, services et mouvements auront à être des lieux d’asile où il fait bon vivre en confiance le repos, la convivialité, le soutien aux plus fragiles où chacun est accueilli quelles que soient ses origines.

 

Attitude de la confiance :
Le Christ ne peut abandonner son Eglise, Je suis avec vous jusqu’à la fin du monde. (Mt 28, 20), et il n’a cessé de soutenir Sainte Radegonde au milieu de ses tourments, depuis son arrachement à ses racines jusqu’à la fondation du monastère.
A travers les profonds changements, tant de notre Eglise locale que du monde, nous nous percevons fragilisés, mais nous savons que les forces de la mort ne l’emporteront pas. (Mt 16, 13-18).

 

 

Des pistes

Des pistes concrètes tendent à se dégager :

 

L’annonce de la foi :
• Formons-nous, nourrissons notre foi :
Personnellement et en groupes, lire la Bible, se retrouver autour de la lecture d’un Evangile, constituent une manière ordinaire de vivre sa foi. Chaque communauté se dotera des moyens pour impulser des initiatives en ce sens.
Les enfants, les jeunes foyers et les jeunes couples seront d’avantage concernés en ce domaine, en particulier avec le cheminement du B’Abba, les maisons d’Évangile et le dimanche autrement. Nous nous adapterons à leur rythme de vie et à leurs attentes.

 

La charité :

• Provoquons des rencontres pour nous connaître et vivre la fraternité :
La paroisse, les communautés locales, avec les mouvements, les services et les établissements scolaires privés, saisiront les opportunités pour inviter le plus grand nombre à se retrouver en des moments de convivialité.
Une attention particulière sera donnée aux jeunes foyers et aux enfants, sans qui nos communautés ne sauraient continuer à vivre.
Chaque communauté locale avancera à son rythme, selon ses moyens.

• Soutenons-nous :
Chaque équipe d’animation veillera à entretenir des relations fraternelles et de soutien pastoral avec l’ensemble de la paroisse. Les équipes d’animations se retrouveront par pôle une fois par an. A l’échelle du diocèse, les communautés s’engagent à répondre favorablement aux propositions de rassemblements diocésains.

• Accompagnons les familles en deuil et les personnes malades:
Une attention particulière sera portée vers des lieux de fractures, là où notre présence peut soigner, consoler, apaiser. Tels les EHPAD, au nombre de 5 sur la paroisse. Chaque communauté locale aura soin de constituer ou renouveler une équipe deuil-espérance et une équipe de service évangélique des malades.

 

La prière :

• Osons vivre des célébrations sans prêtres :
Les célébrations avec prêtres seront privilégiées pour manifester le lien pastoral qui unit le Christ-Prêtre au troupeau confié.
Les communautés locales s’engagent à organiser des assemblées de prière le samedi et quelques fois le dimanche, là où les prêtres ne peuvent se rendre présents. L’ ELA (3) décidera s’il y a communion eucharistique en des circonstances particulières, mais cela ne doit pas constituer une règle systématique.
Ces deux types de célébrations ne sont pas l’une sans l’autre mais l’une avec l’autre. (4)

 

 

Vie matérielle :

En regard de ce projet, chaque communauté locale aura à discerner, en lien avec le Conseil paroissial des affaires économiques (5) et sous l’autorité du curé, des choix de dépossession ou de conservation de locaux. Tout sera fait pour réduire au maximum les charges et les dépenses.

 

Mise en œuvre du projet :

Les communautés locales, services et mouvements se saisiront de ce projet et l’adapteront en fonction de leurs réalités. Les Équipes Locales d’Animation auront le soucis de se former auprès des instances diocésaines. (6)

Une ou deux priorités seront à privilégier.
La paroisse n’est pas un problème à résoudre, mais un chemin d’émerveillement où nous pouvons nous laisser saisir par l’Esprit-Saint et devenir de véritables disciples-missionnaires du Christ.

Alors Faisons confiance, avançons au large ! Jetons les filets !

Neuville-de-Poitou, le jeudi 24 décembre 2015, en la veillée de la Nativité.

 L’équipe pastorale paroissiale
Père Frédéric Dacquet, frère Jean-Marie Rasoamparany,
Charly Chollet, Bruno Levêque, Catherine Goaziou.

 

 

(1) Conseil Pastoral Paroissial- Décret de Mgr Wintzer – Article 2-4 https://paroisses.poitiers.catholique.fr/wp-content/uploads/sites/10/2015/06/EEP-220-archives.pdf
(2) Équipe Pastorale Paroissiale – Décret de Mgr Wintzer – Article 2-3
(3) Equipe Locale d’Animation – Guide de travail 2, pages 39-45. https://paroisses.poitiers.catholique.fr/wp-content/uploads/sites/10/2015/02/GUIDE-DE-TRAVAIL-2.pdf
(4) Assemblées de prière, repères et propositions : https://paroisses.poitiers.catholique.fr/leglise-diocesaine/publications-et-documents/assemblees-de-priere/
(5) Conseil Pastoral des Affaires Économiques – Décret de Mgr Wintzer – Article 2-5
(6) Pôle formation et annonce de l’Évangile – https://paroisses.poitiers.catholique.fr/leglise-diocesaine/les-services-diocesains/pole-formation-et-annonce-de-levangile/centre-theologique/

 

Le 05 Oct 2022